Vos questions sont entre de bonnes mains

Le massage abdominal

Partager
Envoyer par email

Le massage abdominal évacue le stress, détend l'organisme, renforce le système digestif, agit contre la constipation et tonifie les muscles abdominaux.

Massage abdomen homme

Le massage abdominal comme le massage facial, le massage de la tête, le massage capillaire, le massage des mains, le massage du dos, le massage des muscles, le massage des pieds et le massage complet du corps a une action bénéfique sur l'ensemble de l'organisme.

Le massage abdominal est un remède naturel performant pour évacuer les gaz situés dans le tube digestif. Il relaxe les muscles de l'abdomen et soulage de la fatigue. Le massage de cette partie du corps n'a pas un effet localisé, mais apporte des bienfaits sur de nombreux organes et sur les différentes parties du corps.

Massage abdominal : pour quels bienfaits ?

Le massage abdominal permet de :

  • Faciliter la digestion.
  • Décongestionner les organes digestifs.
  • Evacuer les toxines.
  • Remédier à la constipation, à la flatulence et au ballonnement.
  • Améliorer le système gastrique.
  • Régénérer les muscles abdominaux.
  • Evacuer le stress et les tensions au niveau du plexus solaire.

Les étapes à suivre

Le massage abdominal requiert la maîtrise d'une certaine technique ou du moins de certains mouvements. Le respect des gestes de base est important pour le massage de cette partie du corps afin de protéger les organes vitaux. Il est ainsi important de :

  • Masser doucement mais fermement avec les doigts comme pour une phase d'exploration.
  • Faire des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d'une montre avec la paume des mains. Effleurer seulement la peau au niveau de la vessie.
  • Pratiquer des mouvements circulaires par petites surfaces mais cette fois-ci avec les doigts.
  • Procéder au massage en commençant sous la cage thoracique et en suivant un mouvement descendant pour finir vers la taille.
  • Ramener ensuite les mains sous la taille pour retrouver en douceur leur position de départ.

Massage abdominal : les précautions à prendre

Le massage abdominal doit être effectué au moins deux heures après le repas. Il est également conseillé de vider la vessie avant l'application du massage.

Les points sensibles de ce massage

Le massage abdominal contribue à l'oxygénation des organes et à la fluidité de la circulation et de la respiration.

Pour se faire, certains points méritent d'être sollicités plus que d'autres. La compression thoracique offre par exemple une meilleure régulation.

La stimulation des terminaisons nerveuses procure un bienfait indéniable sur le fonctionnement du système nerveux. Cependant, la localisation de ces points nécessite souvent l'intervention d'un spécialiste pour éviter une mauvaise manipulation risquant de nuire aux organes vitaux.

Massage abdominal : les contre-indications

Le massage abdominal est proscrit dans certains cas tels que le cas des :

  • Femmes portant un stérilet ou ayant leurs règles.
  • Femmes enceintes qui, à la rigueur, doivent être prises en charge par un spécialiste.
  • Patients souffrant d'ulcère d'estomac ou des intestins.
  • Patients présentant une quelconque inflammation (vessie, utérus, vésicule biliaire ou ovaires).

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
quentin leurent

spécialiste literie, matelas, sommiers, meubles de chambre en ligne | www.lematelas.fr

Nouvel expert

salim djelouat

pr. en bioclinique et auteur scientifique

Expert

brigitte calise

auteur, blogueur et entrepreneur mlm | choisirlareussite

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.